Eurycantha calcarata

Fiche d’élevage.

Eurycantha calcarata Lucas.

Classification.
Sous-ordre : Anareolatae
Famille : Phasmatidae
Sous-famille : Eurycanthinae
Tribu : Eurycanthini

Origine.
Cette espèce originaire de Papouasie Nouvelle-Guinée est également décrite de Nouvelle Calédonie et des îles Salomon.

Description et élevage.
Eurycantha calcarata est un phasme épineux de couleur brun-foncé mesurant 100-110 mm pour le mâle et 120-130 mm pour la femelle. Le mâle possède de fortes pattes arrière portant chacune un éperon qu’il n’hésite pas à utiliser pour se défendre lors des manipulations. De moeurs principalement nocturnes, cette espèce se cache durant la journée le long des parois du vivarium, sur le sol parmi les débris végétaux ou le long des branches. Ils ont alors tendance à se regrouper.

La ponte commence 4 à 8 semaines après la dernière mue. Les oeufs de forme cylindrique sont enterrés dans le sol. Ils sont ramassés puis placés dans une boîte aérée dont le fond est recouvert d’une couche de tourbe humide de 3 à 4 cm d’épaisseur. L’incubation dure 3 à 4 mois à une température de 20-25°C et en vaporisant régulièrement.

A la naissance, les jeunes sont de couleur foncée mais prennent rapidement une teinte leur permettant de se fondre dans le milieu. Mâles et femelles sont identifiables après la deuxième mue, l’ovipositeur de la femelle étant déjà distinct. La durée de développement s’étale sur 4 à 6 mois au cours desquels l’insecte mue 5 fois. Comme chez beaucoup d’espèces, le mâle devient mature avant la femelle et a une durée de vie un peu plus courte.

L’élevage se fait dans un terrarium ou une cage relativement grande en raison de la taille des animaux et pour leur permettre de muer dans de bonnes conditions (ex : 50x50x70cm). Le fond est recouvert d’une couche de tourbe pour que les femelles puissent pondre. La tourbe a également l’avantage de garder l’humidité. Une température moyenne de 20°C et une humidité de 60-70% sont suffisantes sachant que l’enceinte doit être bien aérée et le feuillage régulièrement vaporisé. La nourriture doit être renouvelée dès les premiers signes de flétrissement. Il est alors important de bien vérifier les branchages pour ne pas oublier les jeunes souvent plaqués le long des rameaux.

Nourriture : Ronce, rosiers, chêne, mûrier.